Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Volodymyr Zelensky appuie sur le petit bouton rouge de la religion

Le président ukrainien s’apprête à remettre en cause le statut de l’Église orthodoxe ukrainienne, dépendante du Patriarcat de Moscou, mais dont le siège est à Kiev.

 

 

Lors de son allocution vidéo de jeudi soir, Volodymyr Zelensky a discrètement décoché vers la Russie un missile politique, de tout premier plan. En annonçant que Kiev s’apprête à limiter les activités sur son territoire des organisations religieuses liées à la Russie, le chef de l’État ukrainien évoque ni plus ni moins la fermeture de l’Église orthodoxe ukrainienne dépendante du patriarcat de Moscou. 

Depuis plusieurs années, le puissant bras armé religieux du Kremlin en Ukraine perd cependant du terrain face à son rival, le Patriarcat de Kiev, érigé en Église unifiée ukrainienne, reconnue par Constantinople. Ces derniers temps, les forces de l’ordre ont multiplié les perquisitions dans plusieurs églises affiliées à Moscou à travers le pays, notamment au monastère des Laures de Petchersk, le siège ecclésiastique du Patriarcat de Moscou à Kiev.

Officiellement, il s’agit de rechercher des agents et des espions qui seraient hébergés dans les sanctuaires. Mais en réalité, c’est à la racine même de cette guerre coloniale entre la Russie et l’Ukraine que touche Volodymyr Zelensky. L’empire russe naissant avait transféré au XVIIe siècle le siège de l’Église orthodoxe de Kiev à Moscou, établissant quatre siècles de domination spirituelle, de la Russie sur l’Ukraine.

 

Source RFI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :