Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Les chars lourds débarqueront en Ukraine, la guerre pourra vraiment commencer

L’Allemagne accepte finalement d’envoyer 14 chars Leopard à l’Ukraine

La Finlande, la Norvège et l'Espagne ont également accepté de transférer des chars Leopard 2 à l'Ukraine dans le cadre de la coalition

Les Britanniques envoient des Challenger 2, les américains des Abrams

 

 

Plusieurs médias allemands rapportent ce mardi soir que le chancelier Olav Scholz donne finalement son accord à l’envoi de blindés de combat en soutien à Kyiv.

Après des jours d’atermoiements, Olaf Scholz a fini par dire «Ja». Comme le rapportent plusieurs médias allemands ce mardi soir, l’Allemagne a décidé d’envoyer des chars Leopard 2 à l’Ukraine. Selon l’hebdomadaire Der Spiegel, il s’agirait d’ «au moins une compagnie de chars», soit 14 blindés. Il s’agirait plus précisément de Leopard 2 A6, «l’une des variantes les plus récentes du genre» puisque «la Bundeswehr a reçu le premier char de ce type en 2001», rappelle Ntv.

Par ailleurs, l’Allemagne donne son accord aux pays européens qui souhaitent également envoyer ces chars de conception allemande à l’Ukraine, rapporte l’agence de presse DPA. Jusqu’ici, la Finlande et la Pologne se sont dites prêtes à le faire. Varsovie, qui veut créer une « coalition de pays soutenant l’Ukraine avec des chars Leopard 2 », a officiellement envoyé une requête en ce sens, dont la réception a été confirmée mardi par Berlin.

Selon les médias allemands, la décision du chancelier est liée à un engagement du côté américain, condition formulée lors d’un appel téléphonique entre Olaf Scholz et le président Joe Biden. Plus tôt dans la journée, les médias américains ont annoncé que les Etats-Unis étaient prêts à livrer leurs propres chars de combat de type Abrams. Cette décision prise, les Allemands ont embrayé. Olaf Scholz pourrait l’annoncer officiellement mercredi matin, lui qui doit s’exprimer à 11 heures devant le Bundestag.

Le char lourd Leopard 2, dont l’Ukraine réclame la livraison depuis des mois à l’Allemagne et aux Occidentaux, est une arme de renommée mondiale, susceptible d’avoir un impact significatif sur le champ de bataille, selon les experts. Conçu par le fabricant allemand Krauss-Maffei et construit en série à partir de la fin des années 1970 pour remplacer les chars américains M48 Patton puis le char Leopard 1, le Leopard 2 combine puissance de feu, mobilité et protection. Kyiv estime ses besoins en chars à plusieurs centaines d’unités. Le Spiegel rapportait le week-end dernier que la Bundeswehr dispose de 312 chars Leopard 2 de différentes séries, mais que seuls 212 d’entre eux étaient disponibles.

La décision allemande était attendue depuis des jours. On a cru qu’elle aurait lieu à l’occasion d’une réunion du groupe des alliés de l’Ukraine sur la base de Ramstein, en Allemagne, vendredi dernier. Il n’en a rien été. «Nous n’hésitons pas, nous pesons simplement le pour et le contre», évacuait alors le nouveau ministre de la Défense allemand, Boris Pistorius. On a ensuite pensé que l’annonce pourrait se faire au sommet franco-allemand pour les 60 ans du traité de l’Elysée, dimanche. Non plus. Il fallait attendre manifestement quelques jours de plus.

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :