Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Le Burkina Faso annonce l’expulsion des forces armées françaises, elles ont un mois pour quitter le pays

Le Burkina Faso a annoncé l’expulsion des forces armées françaises de son territoire. Selon l’agence d’information du Burkina (AIB), le gouvernement burkinabè a dénoncé l’accord régissant la présence des forces armées françaises depuis 2018. En conséquence, les forces armées françaises ont un mois pour quitter le territoire burkinabè, selon les termes de l’accord du 17 décembre 2018.


Cette décision intervient après des mois de manifestations demandant le départ des forces armées françaises stationnées à Kamboinssin, dans le nord-est de Ouagadougou. Les protestataires accusent la France de ne pas faire suffisamment pour aider le Burkina Faso face aux attaques terroristes ou même de comploter avec les agresseurs.

Le président Ibrahim Traoré, arrivé au pouvoir en septembre 2022, a répété son ambition de rétablir l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale du pays. Actuellement, il y a 400 soldats français des Forces spéciales stationnés au Burkina Faso, leur présence étant liée à un accord signé en 2018. Les autorités françaises n’ont pas encore réagi officiellement à cette demande de retrait.

Loin d’être dupe des manœuvres de la France, la femme politique et journaliste Nathalie Yamb met en garde contre les conséquences à venir : « Historiquement, la France n’a jamais quitté pacifiquement un territoire qu’elle a occupé. Le Burkina Faso, comme le Mali avant lui, doit donc s’attendre à une augmentation des attentats et agressions commis par les terroristes soutenus par l’armée française. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :