Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Medvedev prévient que la défaite de la Russie en Ukraine entraînerait une guerre nucléaire

L’ex président russe au franc-parler et actuel vice-président du Conseil de sécurité, Dmitri Medvedev, a lancé jeudi son dernier avertissement sévère à l’Occident, affirmant que si la Russie est au bord de la défaite, une guerre nucléaire est probable. Il a fait ces commentaires dans un message publié sur l’application de messagerie Telegram. « La défaite d’une puissance nucléaire dans une guerre conventionnelle peut déclencher une guerre nucléaire »a-t-il commencé.

« Les puissances nucléaires n’ont jamais perdu de conflits majeurs dont dépend leur destin« , a ajouté l’ancien président, qui, au cours des années précédentes, était en fait considéré comme plus dovish par rapport à Poutine. Les commentaires de M. Medvedev sont intervenus en réaction à l’annonce d’une importante réunion des responsables occidentaux de la défense, prévue vendredi à la base aérienne de Ramstein, en Allemagne.

« Demain, à la base de l’OTAN de Ramstein, les grands chefs militaires discuteront de nouvelles tactiques et stratégies, ainsi que de la fourniture de nouvelles armes lourdes et de systèmes de frappe à l’Ukraine », a-t-il écrit.

La réunion en Allemagne devrait impliquer des commandants et des responsables militaires d’une cinquantaine de pays, dont la plupart appartiennent à l’OTAN, et visera à dégager un consensus sur l’évolution du soutien militaire et stratégique à apporter à l’Ukraine.

Au centre des discussions figurera la question de savoir s’il faut ou non fournir des chars lourds et des systèmes de missiles à plus longue portée, sans oublier la question des avions, compte tenu de la demande persistante de M. Zelensky d’aider à « fermer le ciel ».

Selon au moins un média international de premier plan, le Kremlin a soutenu les propos nucléaires ultra-provocateurs de Medvedev, alors que les alliés occidentaux se préparent à la réunion de vendredi :

Le Kremlin n’a pas tardé à approuver les remarques de Medvedev, affirmant qu’elles étaient parfaitement conformes aux principes de Moscou.

La doctrine de Moscou autorise une attaque nucléaire après « une agression contre la Fédération de Russie avec des armes conventionnelles lorsque l’existence même de l’État est menacée ».

Lire la suite de l'article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :