Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Une étude scientifique suggère que les aliens ne nous ont pas encore contactés parce que nous ne “sommes pas assez intéressants”

Les aliens: parcourent-ils réellement l’univers, et vont-ils un jour se poser sur notre chère planète? Selon une nouvelle étude, la réponse à cette question est plus décevante que prévu. Les recherches menées par Amri Wandel, astrophysicienne à l’Université hébraïque de Jérusalem, se sont portées sur le paradoxe de Fermi, qui stipule que, au vu de l’âge de l’univers, il est fort possible que des aliens aient réussi à développer les voyages spatiaux sur de longues distances, et qu'ils auraient dû visiter notre Terre depuis belle lurette. Une question se pose alors: pourquoi ne l’ont-ils pas encore fait? “Nous ne sommes tout simplement pas assez intéressants”, conclut la scientifique.

L’étude, publiée sur la plateforme scientifique ‘arXiv’, suppose que les extraterrestres doués d'intelligence ne seraient pas fortement intéressés par les planètes abritant la vie, qui sont assez nombreuses, mais plutôt par celles technologiquement avancées. Et notre planète n’en ferait apparemment pas partie. L'humanité est certes développée d'un point de vue biologique, mais notre technologie ne le serait pas encore suffisamment, selon Amri Wandel.

Signaux radios
Nous n’envoyons des signaux dans l’espace, sous forme d’ondes radio, que depuis les années 1930. Ces signaux technologiques peuvent être difficiles à repérer. En théorie, ils ont déjà couvert près de 15.000 étoiles et leurs planètes en orbite, mais cela ne représente qu'une infime portion du total des astres présents dans la Voie lactée, qui sont au nombre de 400 milliards.

Par ailleurs, la réponse des aliens ne nous est peut-être pas encore parvenue. En effet, cela prend du temps. Seules les étoiles dans un rayon de 50 années-lumières (une année-lumière correspond à peu près à 9,5 milliards de km, NDLR) ont eu le temps de nous faire parvenir un message, selon Wandel. D’après l’étude, il n'y a donc pas de planète hébergeant des civilisations intelligentes dans un périmètre de 50 années-lumières. Mais cela pourrait être le cas au-delà de ces limites, dans les tréfonds de l’univers.

En outre, les premiers signaux radios n’ont pas été envoyés délibérément dans le cosmos, ils pourraient ainsi être si brouillés que les extraterrestres ne seraient pas en mesure de les détecter, selon ‘Universe Today’. Les terriens ont tenté de communiquer intentionnellement avec les aliens pour la première fois en 1974, avec le télescope Arecibo.

Nouveau message
Un groupe de scientifiques venant des quatre coins du monde pensent qu’il est temps d’envoyer un nouveau signal dans l’univers. Ils ont, pour cela, commencé le projet ‘Beacon in the Galaxy’ (BITG). L’équipe a déjà proposé un message. Il inclurait, entre autres, des concepts de base en physique et en mathématiques, un dessin de l’anatomie d'une femme et d’un homme, des informations sur notre planète, notre nature, ou encore les constituants de notre ADN. Plus nous envoyons de signaux dans le cosmos, plus nous avons de chances d’obtenir une réponse, conclut Wandel.

 

Sourrce 7S7

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :