Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Zelensky signe une loi renforçant le contrôle de l'État sur les médias
Mercredi 28 décembre, le Président ukrainien a signé une loi controversée qui renforce le contrôle de l’État sur les médias. Des organisations de journalistes qualifient d’introduction de la censure ce qui vise officiellement à lutter contre la propagande russe.
Volodymyr Zelensky a approuvé une législation qui élargirait considérablement le pouvoir de réglementation du gouvernement sur les médias d'information, une mesure qui, selon les journalistes, pourrait éroder la liberté de la presse.
Officiellement elle vise à lutter contre la propagande russe et interdit d’apprécier positivement les actions de la Russie.
La loi étend l'autorité de l'organisme de réglementation ukrainien de la radiodiffusion, le Conseil national de la radiodiffusion et de la télévision, sur les médias en ligne et imprimés.
Elle donne au régulateur le pouvoir de leur infliger des amendes, de révoquer leurs licences, de bloquer temporairement certains médias en ligne sans ordonnance du tribunal et de demander aux plateformes de médias sociaux et aux géants de la recherche comme Google de supprimer les contenus qui enfreignent la loi, ont rapporté les médias ukrainiens.
Une loi "digne des pires régimes autoritaires"
Pendant son examen au Parlement, le projet de loi avait déjà suscité des critiques internationales. En juillet, le secrétaire général de la Fédération européenne des journalistes, Ricardo Gutiérrez, avait qualifié la réglementation de "coercitive" et de "digne des pires régimes autoritaires".
De son côté, le Comité pour la protection des journalistes avait déclaré que cette loi "menaçait de restreindre la liberté de la presse dans le pays et l’éloignerait des normes de l’Union européenne".
Renforcement de la dictature néonazie
Le président de l’Union populaire républicaine François Asselineau estime que Zelensky renforce ainsi sa dictature néonazie et que "même la Fédération européenne des journalistes est scandalisée".
 
Source Sputnik
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :