Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Amazonie: la forêt victime d’herbicides répandus par avion (Quelle bande d'abrutis)

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 2 Juillet 2011, 05:45am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Amazonie: la forêt victime d’herbicides répandus par avion (Quelle bande d'abrutis)

 

amazonie_0.jpgLa forêt amazonienne est victime d’une nouvelle technique discrète de déboisement clandestin: les herbicides répandus par avion qui ont déjà détruit plusieurs dizaines d’hectares, a rapporté vendredi la presse.

La forêt amazonienne est victime d’une nouvelle technique discrète de déboisement clandestin: les herbicides répandus par avion qui ont déjà détruit plusieurs dizaines d’hectares, a rapporté vendredi la presse.

Les agrotoxiques ont été répandus par avion sur 178 hectares, au sud de la ville de Canutama, dans l’Etat d’Amazonas (nord), a constaté l’Ibama (Institut brésilien de l’environnement et des ressources naturelles).

Selon cet organisme officiel, cette méthode de déforestation est encore peu utilisée.

Les produits chimiques tuent rapidement les arbres, qui blanchissent et perdent leurs feuilles, et contaminent les sols, nappes phréatiques, animaux et personnes vivant dans la région. Une fois les arbres morts, ils sont coupés par les bûcherons puis le terrain est alors utilisé comme pâturage.

L’Ibama n’était pas immédiatement disponible pour confirmer cette information du journal Folha de Sao Paulo.

Le crime environnemental a été révélé grâce au système de détection de la déforestation en temps réel par satellite (Deter).

D’après le quotidien, le responsable n’a pas encore été identifié.

Jefferson Lobato, chef du département de surveillance de l’Ibama dans l’Etat d’Amazonas, a expliqué à Folha que les criminels "ont changé de stratégie car, avec les agrotoxiques, ils parviennent à détruire plus de zones boisées en peu de temps".

Les tronçonneuses électriques et le feu sont les méthodes les plus courantes de déforestation illégale.

L’Ibama n’a jusqu’à présent enregistré qu’un seul cas de déboisement chimique dans l’Etat d’Amazonas, en 1999, et un autre dans l’Etat voisin de Rondônia (Nord), en 2008.

Lundi, l’Ibama avait saisi près de quatre tonnes d’agrotoxiques qui étaient "cachées au milieu de la forêt", a indiqué l’Institut sur son site officiel.

D’après les chiffres du Deter publiés jeudi, 268 km2 de forêt ont été détruits au total en mai en Amazonie brésilienne, soit près de 2,5 fois plus qu’en mai 2010. Toutefois, la déforestation a diminué par rapport aux mois de mars et avril (300 km2 en moyenne).


Tribune de Genève via le facebook WikiStrike

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents