Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Belgique: Fumeurs récidivistes privés de remboursement ?

Publié par wikistrike.com sur 14 Février 2012, 14:26pm

Catégories : #Santé - psychologie

Belgique: Fumeurs récidivistes privés de remboursement ?

 

fumette.jpgFaut-il être plus sévère avec les patients qui se rendent eux-mêmes malades ? Les fumeurs récidivistes, par exemple...

 

Le débat n'est pas neuf. Mais il a rebondi avec un article paru dans De Morgen ce week-end. Un cardiologue des Cliniques universitaires de Jette, le Dr Pedro Brugada, le dit clairement : les autorités doivent serrer la vis.

 

Quand un fumeur continue à consommer du tabac après une opération cardiaque, par exemple, il bénéficie encore d'un remboursement de soins de santé. « Est-ce bien normal ? »

 

Le cardiologue propose d'appliquer le principe du « pollueur-payeur ». Un fumeur récidive après intervention ? Simple, on coupe les « vivres ». Pas question d'investir dans ce profil de patient, selon le Dr Brugada.

 

Dans les différentes mutualités, on réagit. On nuance. On prévient. Ou bien on tranche sans la moindre ambiguïté.

 

« Au moins se poser la question »

 

Aux Mutualités Chrétiennes, on considère que la question mérite au moins d'être posée. «Les grands fumeurs en situation post-opératoire ont-ils encore droit à un remboursement s'ils persistent ? » interroge Marc Justaert, président des Mutualités chrétiennes.

 

Il n'est par contre pas d'accord d'exclure tous les fumeurs récidivistes. «Il faut s'attacher aux cas les plus flagrants », souligne-t-il dans De Morgen. Et prendre garde aux dérives que ce système implique.

 

À la Mutualité Socialiste, Jean-Pascal Labille se dit pour sa part «extrêmement dubitatif». Le secrétaire général préfère de loin la piste de la prévention, de l'information et de l'éducation du patient. « Le non-remboursement est une fausse piste pour faire des économies. Et de toute façon, l'accès universel aux soins de santé est prévu. Il faut absolument le préserver ! »

Tant qu'on y est : « Et le ski ? Et le Viagra ? »

 

« On commence avec le tabac. Puis l'excès de poids. Puis les personnes âgées.Et on s'arrête où ? » se fâche Philippe Mayné, secrétaire général des Mutualités Neutres.

 

«C'est politiquement et pratiquement impossible de segmenter la population entre ceux qui ont le droit et ceux qui n'ont pas le doit aux remboursements», dit-il.

 

Pour Philippe Mayné, les dérives d'un système restrictif comme celui-là sont faciles à imaginer : « On peut penser à ceux qui consomment de l'alcool, des drogues, qui prennent des risques pour leur cholestérol en mangeant des hamburgers. Ou encore le Viagra, tiens. Ce n'est pas toujours recommandé pour le cœur...Et le ski ?Et le bungy jumping (saut à l'élastique) ?»

 

« Avec une police spéciale, peut-être ? »

 

« On se pose déjà la question de savoir si ça vaut bien la peine de placer une prothèse de la hanche à une personne âgée. Pour moi, c'est un débat inacceptable. On se base sur des jugements moraux. Et comment évaluer tout ça ? On va installer une police spéciale, peut-être ? Les gens vont commencer à mentir pour se protéger. C'est une logique qui va très loin, une pensée presque totalitaire», lâche Philippe Mayné.

 

Plutôt miser sur le travail de prévention, soutient-il. « Je sais, ça prend des années. Notre système ne sera jamais parfait. Mais ça vaut mieux que ce qui existe déjà ailleurs », conclut-il.

 

 

 

Pascal Serret

Source: Vers l'avenir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents