Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des amateurs décontaminent les radiations de Fukushima !

Publié par wikistrike.com sur 15 Février 2012, 10:11am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Inquiétudes sur les méthodes de nettoyage à Fukushima
Capture.PNGLe gouvernement japonais devrait débourser plus de 10 milliards d’euros pour le nettoyage des zones contaminées

Des voix s’élèvent au Japon contre les méthodes de nettoyage et de décontamination des zones irradiées à la suite de l’accident de Fukushima.

Dans le village de Iitate, à environ 32 kilomètres de la centrale nucléaire accidentée, le personnel venu décontaminer la zone serait inexpérimenté. « Nous sommes tous des amateurs. Personne ne sait vraiment comment nettoyer les radiations », a révélé un employé japonais à nos confrères du New York Times. Et ce n’est pas tout : d’après des experts du nucléaire, les particules radioactives, facilement transportées par le vent et la pluie, pourraient à nouveau contaminer des zones déjà nettoyées.

Les sommes astronomiques dépensées par le gouvernement – pour un nettoyage apparemment inefficace, en tout cas non pérenne – sont également pointées du doigt. Toujours d’après le New York Times, les pouvoirs publics auraient en effet accordé des contrats de nettoyage des zones les plus exposées à trois des plus grandes entreprises de construction de pays, Taisei Corporation, Obayashi et Kajima, moyennant un premier montant de 13 milliards de dollars (environ 10 milliards d’euros). La finalité est bien sûr de rendre possible le retour de plus de 80 000 personnes évacuées en mars dernier, dont les 6 500 habitants de Iitate.


Le problème est que les sociétés affectées au nettoyage ne sont pas spécialisées. D’après le Centre d’information citoyen sur le nucléaire, ce sont par ailleurs ces trois mêmes compagnies qui ont participé à la construction de 45 des 54 centrales nucléaires que compte le pays du soleil levant, dont Fukushima-Daiichi. Cité par le quotidien américain, Kiyoshi Sakurai, ancien chercheur à l’Agence japonaise de l’énergie atomique, en conclut que « l’industrie japonaise est gérée de sorte que plus vous échouez, plus vous gagnez d’argent ». Le gouvernement est quant à lui persuadé que les grosses compagnies de constructions bien équipées sont les plus à même de diriger les projets de décontamination.

Les habitants de Iitate mènent toutefois leurs propres tests de décontamination, supervisés par des scientifiques. Sceptiques quant aux méthodes employées, ils souhaiteraient eux-mêmes se rendre sur place et entreprendre ce long et laborieux travail de nettoyage. Un volontarisme qui n’a jusqu’ici pas ému les décideurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents