Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

DSK : Derrière la machination, Strauss-Khan lui même ?

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 1 Juillet 2011, 13:50pm

Catégories : #Politique intérieure

 

 

 

 

 

strauss_kahn.jpgDSK : Derrière la machination, Strauss-Khan lui même ?

DSK est aujourd’hui dans toutes le conversations, dans les cafés, sur la toile, tous se posent des questions sur le directeur du Fonds Monétaire International. Coupable ou victime d’une manipulation ?  Les politiques de tous bords réclament la retenue et la décence, en effet, la culpabilité de DSK n’est pas prouvée, il faut donc respecter la présomption d’innocence. Les amis les plus proches de l’ancien maire de Sarcelles ne comprennent pas, pour eux cette histoire ne ressemble pas à la personne qu’ils connaissent, alimentant la théorie du complot. Sa  femme elle-même Anne Sinclair a annoncé dans un bref communiqué qu’elle ne croyait pas une seule seconde en la culpabilité de son mari. Si ce n’est pas un coup d’élimination  de Nicolas Sarkozy, alors la vérité est ailleurs. Et si cette vérité venait de Dominique Strauss-Khan lui-même.

Nul ne doutait de sa victoire aux primaires socialistes, tous savaient que DSK serait le principal adversaire du Président actuel. Mais aujourd’hui, sa candidature s’envole. Peut-être pas pour très longtemps...

Mais regardons d’un autre point de vue  l’agression de la femme de ménage, Ophélia,  32 ans. Il paraît improbable que, DSK, stratège redoutable, soit tombé dans un le panneau d’une soudaine impulsion tandis que l’homme vise le sommet de la France, que les primaires socialistes approchent à grands pas, et si cela semble si invraisemblable, c’est qu’il y a certainement une raison : La campagne présidentielle qui l’attend.

Si la jeune Ophélia se rétracte demain, si elle dit avoir mentie, que tout est faux, ou que DSK apporte la preuve irréfutable de son innocence, alors cette affaire de viol lui sera favorable, il reviendra en France galvanisé, plus fort que jamais, sa popularité toujours plus haute. Premier avantage. Mais il y en a un second. On peut en effet dire sans se tromper que lors de sa campagne présidentielle, DSK aurait été attaqué de toute part sur son passé au féminin. Ses histoires d’agression lui serait revenues dans la figure ainsi qu’un boomerang. Mais là, si Ophélia devait se rétracter, aucune attaque de ce genre ne se pourrait plus, DSK ne serait plus embêter sur sa vie privée et son bon goût pour les femmes. La route de l’Elysée lui serait alors grande ouverte.

dsk.reuters.jpgOutre le fait d'un retrait de la plainte de la soi-disante Ophélia, d'autres éléments troublants mènent à cette théorie Strauss-Khanienne. Le portable oublié dans la chambre et autres affaires personnelles, puisque DSK aurait appelé de la voiture l'hôtel pour signifier à l'établissement que son chauffeur viendrait les récupérer. Cet oubli qui justifie l'hypothèse d'une fuite précipitée lui servira demain pour sa défense. Les témoignages des clients parlant d'un homme identique à la veille au soir, calme et souriant, mettent en pièce ce départ rapide de l'hôtel. Enfin, le meilleur moyen pour qu'une femme de ménage se retrouve dans la chambre était tout de même de lui ouvrir la porte. Hormis ces détails, on peut se demander si cette dernière n'aurait pas accepté une sorte de contrat en éhange d'argent.

Il n'y a pas que son arrestation dans un avion d'Air France qui intrigue. S'il avait vraiment fait du mal à quelqu'un, il savait parfaitement qu'il ne quitterait pas le pays comme cela. En l'occurrence, il a pris son temps pour que son arrestation se fasse en grande pompe. Et ce cinéma Hollywoodien continue jusqu'à sa sortie du commissariat, en effet, DSK l'a voulu grandiose, devant les caméras du monde entier, alors qu'il avait eu probablement le choix de passer par une porte dérobée.

Un autre coup de génie du favori socialiste, depuis son arrestation, ses amis les plus proches montent au créneau sur les chaînes de télévision et les radios, un scénario idéal qui place au premier plan des médias son entourage, comme pour nous habituer à les voir.

Ceci n’est qu’une hypothèse, mais il faut être honnête, tous les éléments en notre possession vont dans le sens d’un homme rattrapé par ses impulsions chroniques.

 

 

Ghisham Doyle pour WikiStrike

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents