Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

DSK: le complot politique refait surface

Publié par wikistrike.com sur 26 Novembre 2011, 09:43am

Catégories : #Politique intérieure

 

ses avocats à évoquer une possible "entreprise délibérée visant à le détruire politiquement"

 

media_xl_4489819.jpgUne enquête journalistique à paraître ce week-end aux Etats-Unis pointe des zones d'ombres sur l'affaire du Sofitel impliquant Dominique Strauss-Kahn, amenant un de ses avocats à évoquer une possible "entreprise délibérée visant à le détruire politiquement".

 

"DSK" a été accusé de crimes sexuels par Nafissatou Diallo mais des doutes sur la crédibilité de cette femme de chambre du Sofitel de Manhattan ont amené les procureurs de New York à abandonner en août toutes les poursuites pénales contre l'ancien patron du Fonds monétaire international.

 

Dans une enquête de trois pages à paraître dans le magazine New York Review of Books, le journaliste Edward Jay Epstein révèle de nouveaux détails sur ce qui s'est passé le 14 mai au Sofitel.

 

Téléphone piraté?

Le journaliste avance notamment que le téléphone BlackBerry de Dominique Strauss-Kahn aurait pu avoir été piraté. D'après "plusieurs sources proches de DSK", une "amie" travaillant à l'UMP aurait annoncé le matin même du 14 mai à l'ancien ministre qu'un courriel qu'il avait envoyé à son épouse Anne Sinclair avait été lu dans les bureaux du parti du président Nicolas Sarkozy.

 

Le journaliste assure que ce fameux téléphone n'a toujours pas été retrouvé que ce soit "par la police ou les détectives privés" embauchés par les avocats de DSK et qu'il n'a apparemment jamais quitté le Sofitel.

 

Autre point dans cette enquête: Brian Yearwood, chef des services techniques du Sofitel, a été filmé par une caméra de surveillance en train de se réjouir bruyamment, juste après avoir écouté le récit de Nafissatou Diallo. (belga)

 

Source: 7s7.be


Article du Post

 

Voici de nouvelles révélations qui pourraient faire grand bruit dans l'(ex)-affaire du Sofitel de New York.

Dans un article paru ce week-end dans la prestigieuse New York Review of Books, le journaliste d'investigation américain Edward Jay Epstein révèle de nouveaux éléments qui accréditeraient la thèse d'"un complot politique contre DSK", selon son avocat américain William Taylor.

Plusieurs grands médias français ont repris cet article très détaillé, dont Le MondeLe Figaro et Rue 89.

Le journaliste américain qui a réalisé cette enquête livre plusieurs nouveaux éléments, jusque-là inconnus. ATTENTION : ces nouvelles révélations sont bien évidemment à prendre au conditionnel, car elle n'émanent que d'une seule source.

Pour bien comprendre le déroulement de cette fameuse journée du 14 mai, il convient d'en retracer la chronologie heure par heure, avec ces nouveaux éléments :


Début de matinée

Dominique Strauss-Kahn découvre qu'il a "un sérieux problème avec un de ses téléphones BlackBerry" et pense qu'il a été hacké. Pourquoi ? Car une amie de Strauss-Kahn qui bosse à l'UMP le prévient qu'au siège du parti de la majorité, on a pu lire un de ses emails privés, qui a donc été intercepté.

10 h 07

DSK, inquiet, téléphone à Anne Sinclair depuis le BlackBerry en question. "Au cours d'une conversation qui dure moins de six minutes, il lui annonce qu'il a un gros problèmeet insiste pour qu'elle contacte Stéphane Fouks, rapporte Le Monde. Celui-ci pilote depuis quatre ans la stratégie de communication de DSK en vue de la présidentielle de 2012. DSK souhaite que cet "ami" puisse rapidement "faire examiner le BlackBerry et l'iPad par un expert" une fois que le socialiste sera rentré à Paris.

12 h 06 à 12 h 13


Le rapport sexuel se déroule entre DSK et Nafissatou Diallo, la femme de chambre, dans la fameuse suite 2806. Ça, on le savait déjà, cela a été démontré lors du procès. Rappelons que la femme de chambre, selon DSK, est entrée dans la chambre alors que des bagages étaient bien "visibles" dans l'entrée. En temps normal, il est interdit pour le personnel du Sofitel d'entrer dans une chambre quand un client s'y trouve, rappelle l'enquête du New York Review of Books.

12 h 26

Nafissatou Diallo entre dans la chambre 2820, située juste à côté de la 2806. Dans la matinée, elle s'y est déjà rendue plusieurs fois. "Pourquoi" s'interroge le journaliste ? A la police, la femme de chambre a nié s'être rendue dans cette chambre... alors que sa carte magnétique l'indique.

12 h 28 

DSK quitte l'hôtel et part déjeuner dans un restaurant avec sa fille, Camille.

12 h 51

Le téléphone de DSK est déconnecté et le système de géolocalisation de l'appareil désactivé, reprend Le Monde. "Pour qu'un téléphone soit mis hors service de cette façon, il faut, selon un expert légal, une connaissance technique du fonctionnement du BlackBerry", précise Edward Jay Epstein, auteur de l'enquête.

13 h 33

Sans doute le point clé de ces nouvelles révélations. D'après les images d'une caméra de surveillance, deux hommes de la sécurité, dont un qui a accompagné Nafissatou Diallo au poste de sécurité du Sofitel après qu'elle se soit réfugiée dans la chambre 2820 juste après le rapport sexuel, s'isolent pour une sorte de danse de célébration : ils se tapent mutuellement dans les mains pendant trois minutes, retranscrit Rue 89. Puis, ils se postent près de l'entrée de service, attendant visiblement la police.

Le journaliste américain rappelle que le directeur de la sécurité d'Accor, qui gère le Sofitel, est René-Georges Querry, ancien patron de la brigade antigang, et qu'il connaît bien Ange Mancini, coordinateur national du renseignement en poste à l'Elysée.

14 h 15

DSK quitte le restaurant et sa fille et prend un taxi en direction de l'aéroport JFK. Il s'aperçoit alors qu'il a égaré l'un de ses BlackBerry, celui qui aurait été hacké. Il joint Camille avec un autre téléphone pour qu'elle essaie de le retrouver au restaurant, relateLe Figaro. Celle-ci ne parvient pas à mettre la main dessus. DSK tente alors de joindre son propre BlackBerry perdu. En vain.

15 h 29


DSK joint le Sofitel pour savoir si on y aurait pas retrouvé son BlackBerry.

15 h 42

Le Sofitel le rappelle. On lui dit (faussement) que le portable a été retrouvé. Il dit qu'il est à l'aéroport. On lui dit que le téléphone va lui être apporté, relate Rue 89. "Je suis au terminal d'Air France, porte 4, vol 23", répond le socialiste, qui est loin d'imaginer ce qui l'attend une heure plus tard.

16 h 45

La police arrête DSK dans l'avion qui devait le conduire à Paris. Son BlackBerry ne sera jamais retrouvé.

(Images :BFM TV
)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents