Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Egypte : nouvelles découvertes à Tanis

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 29 Juin 2011, 04:39am

Catégories : #Civilisations anciennes

Nouvelles découvertes dans le delta



Une collection de blocs peints utilisés dans la construction du temple du roi Osorkon II ont été découverts à San el-Hagar (Tanis) dans le delta de la ville de Sharqia

decouverte-osorkon.jpg
Bloc avec un visage de roi gravé


C'est au cours de travaux d'excavation de routine qu'une équipe archéologique française a mis au jour des centaines de blocs de calcaire peints qui étaient autrefois utilisés dans la construction du temple du roi Osorkon II de la XXIIème dynastie

Le Ministre des antiquités, Zahi Hawass, a déclaré que les premières études sur place ont révélé que ces blocs ont été démantelés et réutilisés dans la construction d'édifices durant les périodes néo-égyptiennes et ptolémaïques.


decouverte-osorkon1.jpg
Un bloc avec deux rois peints

Il a précisé qu'après exhumation de tous les blocs, l'équipe archéologique allait les étudier et les reconstituer dans leur forme originale afin de découvrir s'ils ont formé un temple ou une chapelle.

L'archéologue français Philippe Brousseau, chef de la mission française, pense que les blocs qui viennent d'être découverts ont été réutilisés dans la construction du mur d'enceinte de la déesse Mout du lac sacré. La mission a travaillé avec acharnement pour le localiser depuis l'année dernière. Le lac à 30 mètres de largeur, 12 mètres de long et six mètres de profondeur.

Dans son rapport, Brousseau écrit que parmi le nettoyage de 120 blocs 78 ont été artistiquement peints et décorés, tandis que deux d'entre eux étaient gravés: ils portaient les noms des rois Osorkon III ou IV.

D'autres blocs portent des textes hiéroglyphiques et mentionnent le nom de la déesse Mout, la dame du lac Ishérou; cela a permis de trouver le lac sacré au temple de San El-Hagar. Un lac, plus important, avait aussi été trouvé aux temples de Karnak sur la rive Est de Louxor. 

D'après Mohamed Abdel Maqsoud, directeur général du bureau du ministre, la découverte est très importante car elle va ajouter à l'histoire un grand lieu archéologique en Basse-Egypte.

En 1939, l'égyptologue français Pierre Montet avait découvert une collection de tombes royales et un trésor connu comme le trésor de Tanis, actuellement exposé au Musée égyptien du Tahrir. Il comprend des bijoux en or incrustés de pierres précieuses et des masques funéraires.


Source:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents