Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Flottille pour Gaza : Israël sabote les bateaux ?

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 3 Juillet 2011, 14:41pm

Catégories : #Politique internationale

Flottille pour Gaza : Israël sabote les bateaux ?

Des manifestants américains se sont rassemblés devant l’ambassade des Etats-Unis à Athènes, pour protester contre l’attitude d’Israël et des USA vis-à-vis de la flottille humanitaire pour Gaza. L’Etat hébreux est accusé d’exercer des pressions sur la Grèce pour freiner l’initiative des militants pro-palestiniens. On soupçonne également les services secrets israéliens d’avoir saboté deux bateaux participant à la flottille.

 

Les autorités grecques sont apparemment bien décidées à perturber, tant que faire se peut, la mise en place de la flottille

 phpThumb_generated_thumbnailjpg.jpg

 

AgoraVox

 

 

 

 

La Grèce empêche le départ de la flottille pour Gaza
La Grèce a interdit vendredi « aux bateaux battant pavillon grec ou étranger d’appareiller des ports grecs à destination de Gaza ».
La Grèce a interdit vendredi aux bateaux de la « Flottille pour la paix » de quitter ses ports pour acheminer de l’aide humanitaire à la Bande de Gaza, en violation du blocus maritime israélien. Les autorités ont intercepté un navire parti sans autorisation avec plusieurs dizaines d’Américains à bord.

Le ministère grec de la Protection civile a déclaré que les garde-côtes avaient reçu pour ordre de prendre « toutes les mesures appropriées » pour empêcher le départ de la flottille, qui mobilise neuf bateaux battant pavillon grec ou d’autres pays et plusieurs centaines de militants. Il a ajouté qu’une « zone plus étendue de l’est de la Méditerranée serait continuellement surveillée par des moyens électroniques afin de suivre, là où c’est possible, les mouvements des bateaux supposés participer » à l’opération.

Des organisateurs de la Flottille ont déclaré que l’un des bateaux baptisé « Audace de l’espoir », qui transportait plusieurs dizaines d’Américains, avait quitté le port de Perama, près d’Athènes, vendredi après-midi, mais qu’il avait été intercepté par les garde-côtes grecs à un peu plus de 3km en mer. « Nous sommes bloqués. Nous sommes immobilisés », a dit la porte-parole du navire, Jane Hirschmann, à des journalistes dans la capitale.

Un responsable gouvernemental grec ayant requis l’anonymat a déclaré que le navire n’avait pas obtenu l’autorisation de partir et que les garde-côtes lui avaient demandé de faire demi-tour. L’un des principaux organisateurs de l’opération, Vangelis Pissias, a estimé que la Grèce n’avait pas le droit de bloquer ces bateaux.

Israël a prévenu qu’il ne laisserait pas briser le blocus de la Bande de Gaza, qu’il a mis en place après la prise de contrôle du petit territoire palestinien par les islamistes du Hamas en juin 2007. En mai 2010, un commando israélien avait lancé un assaut meurtrier contre une flottille humanitaire partie de Turquie pour Gaza. Neuf ressortissants turcs, dont un Américano-Turc, avaient été tués lors de l’intervention sur le navire « Mavi Marmara ».

Jeudi, un bateau irlandais du nom de « MV Saoirse » a annoncé depuis la ville côtière turque de Gocek qu’il renonçait à mettre le cap sur la Bande de Gaza en raison de ce qu’il a qualifié de sabotage israélien. Plus tôt dans la semaine, des militants ont affirmé que des agents avaient saboté un vaisseau suédois dans un port grec. Sollicitées par l’Associated Press, les autorités israéliennes se sont refusées à tout commentaire sur ces accusations.

Le Soir.be

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents