Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Fukushima : le rapport final accable Tepco et le gouvernement

Publié par wikistrike.com sur 23 Juillet 2012, 11:30am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Fukushima : le rapport final accable Tepco et le gouvernement, et encore le rapport ne dit pas tout !

 

fuk.jpgle rapport final de la commission d'enquête désignée par le gouvernement a rendu ses conclusions. Il pointe du doigt les responsabilités de Tepco et des pouvoirs publics.


« Le problème principal provient du fait que les compagnies d'électricité, dont Tepco, et le gouvernement n'ont pas perçu la réalité du danger, car ils croyaient au mythe de la sécurité nucléaire au nom duquel un accident grave ne peut se produire dans notre pays », expliquent les membres d'une commission d'enquête désignée par le gouvernement.
Le rapport était attendu et plus d'un an après la catastrophe nucléaire de Fukushima, le verdict est abrupt et sans concessions. Le rapport final sur la catastrophe, un volumineux texte de 450 pages, qui a été rendu public ce lundi est en effet sans ambiguïtés : selon ses auteurs en effet, le gouvernement japonais et la compagnie d'électricité Tepco (Tokyo Electric Powe qui gérait la centrâle) ont ignoré le danger lié à l'énergie nucléaire, ce qui a rendu possible l'accident à la centrale Fukushima Daiichi en mars 2011.



Il pointe ainsi un certain nombre de problèmes internes à Tepco comme une gestion de crise déficiente, une structure organisationnelle peu adaptée aux situations d'urgence et une formation insuffisante du personnel en cas d'accident grave. Le rapport accuse aussi Tepco d'avoir traîné des pieds pour identifier les causes de l'accident, ce qui empêche l'industrie nucléaire nippone de tirer les conclusions adéquates de la catastrophe.


Le rapport critique par ailleurs les interventions directes du Premier ministre, Naoto Kan, et de son équipe dans la gestion opérationnelle de l'accident. Ces interventions ont fait plus de mal que de bien, car cela a pu entretenir la confusion, empêcher de prendre des décisions importantes et entraîner des jugements erronés,accuse encore le rapport.


Début juillet, un précédent rapport, commandé par le Parlement, avait également critiqué les pouvoirs publics et Tepco.


La publication de ce rapport intervient peu de temps après que de nouvelles révélations aient été faites sur la manière dont se déroulent les opérations sur le site accidentés. Selon les media japonais en effet, un sous-traitant intervenu sur le site nucléaire accidenté (la société de construction Build-Up) aurait poussé ses ouvriers à sous-déclarer le niveau de radiations auquel ils étaient soumis, vraisemblablement pour ne pas perdre son contrat. L'agence de presse Jiji et d'autres quotidiens indiquent que le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a commencé à enquêter à ce sujet.

 

Source: Les echos
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents