Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Israël: Barak se félicite de l'explosion en Iran qui a fait 17 morts

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 14 Novembre 2011, 13:11pm

Catégories : #Politique internationale

 

Israël: Barak se félicite de l'explosion en Iran qui a fait 17 morts

 

419850-presentee-comme-accidentelle-explosion-produite.jpgEt si Barak savait quelque chose que nous ignorons ? Un attentat israélien peut-être... c'est vrai qu'ils n'ont pas l'habitude d'en faire... Chose certaine, il est intolérable de manifester sa joie sur des morts civiles. WikiStrike condamne avec la plus grande fermeté  les propos insanes tenus par Monsieur Barak, qui, il faut bien le préciser, a tellement l'habitude de dégommer du Palestinien que chaque mort innocent semble aujourd'hui le tenir en vie 

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak s'est félicité dimanche de l'explosion d'un dépôt de munitions en Iran dans laquelle a été tué le fondateur des forces balistiques des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime islamique iranien.

 

 

Interrogé sur la radio militaire israélienne sur les conséquences de l'explosion sur le programme d'armement iranien, le ministre a exprimé l'espoir que de telles explosions «se multiplient» tout en se refusant à faire une estimation sur la portée du dommage.

 

«Je ne sais pas» quelle est l'étendue de l'explosion «mais ce serait souhaitable qu'elles se multiplient», a-t-il déclaré, sans autre précision.

 

Le général de division Hassan Moghadam, qui a trouvé la mort dans cette explosion, avait été le créateur des unités d'artillerie et de la force balistique des Pasdaran.

 

Présentée comme accidentelle, l'explosion qui s'est produite sur la base des Gardiens de la révolution à Bidganeh, à la périphérie sud-ouest de Téhéran, a fait au moins 17 morts et 23 blessés, selon les autorités.

 

Les Gardiens de la révolution sont responsables du programme balistique du pays, qui dispose de missiles Shahab-3 d'une portée de 2000 kilomètres, capables d'atteindre Israël dont le régime iranien prône ouvertement la destruction.

 

Les programmes nucléaire et balistique de l'Iran ont été condamnés à plusieurs reprises par le Conseil de sécurité de l'ONU, qui a réclamé en vain leur suspension.

 

L'explosion est intervenue dans un contexte politique et militaire tendu par la publication d'un nouveau rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) accusant Téhéran de chercher, malgré ses démentis, à se doter de l'arme nucléaire.

 

Ces dernières semaines, des responsables israéliens ont menacé l'Iran de frappes militaires contre ses sites nucléaires. Et des experts militaires américains ont suggéré fin octobre que les Etats-Unis organisent des opérations clandestines pour assassiner des commandants des Gardiens de la révolution.

 

Source: cyberpresse.ca


Le Mossad responsable ?

Nous vous parlions d’une possible attaque secrète du Mossad contre l’armée Iranienne dans son propre dépôt de munition… Le journal l’Orient de jour va plus loin… Nous vous laissons lire un article très intéressant…


Merci au frère de Mission Falestine .

lorientlejour.com - Qui est responsable de l’explosion, samedi, d’un dépôt de munitions dans une base des Gardiens de la révolution proche de Téhéran ?

Le nucléaire Iranien fait peur aux sionistes...

Pour l’Iran, il s’agit, officiellement, d’un accident. « Selon les premières investigations, l’explosion est intervenue lors d’un déplacement de munitions », a indiqué le porte-parole des Gardiens de la révolution, le commandant Ramezan Sharif, cité par la télévision d’État.

Rapidement, les regards se sont toutefois tournés vers Israël, dont le ministre de la Défense, Ehud Barak, s’est presque immédiatement félicité de cette explosion.

Si dans les colonnes des journaux israéliens une responsabilité israélienne était sous-entendue, pour une source des services de renseignement occidentaux, interrogée par Time magazine, pas de doute : l’« accident » porte la signature du Mossad.

« Ne croyez pas les Iraniens quand ils disent que c’est un accident », indique au Time ce responsable, qui ajoute que d’autres actes de sabotage sont à prévoir. « Il y a d’autres balles dans le chargeur ».

L’explosion de samedi a été si forte qu’elle a été ressentie dans les quartiers ouest de Téhéran où elle a secoué portes et fenêtres selon plusieurs témoignages, et entendue jusque dans le centre de la capitale iranienne. Elle a causé la mort d’au moins 17 personnes.

Selon Time Magazine, une première explosion a été suivie d’une seconde, plus importante. La base, qui abritait des missiles Shabab pouvant atteindre Israël, a été entièrement détruite.

Dans son rapport publié la semaine dernière, rappelle Time magazine, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) avait indiqué que l’Iran a expérimenté le remplacement de la tête conventionnelle d’un missile Shabab-3 par une tête nucléaire.

Alors que la presse israélienne, jusqu’à la publication du rapport de l’AIEA, bruissait de rumeurs sur le lancement d’une attaque contre l’Iran, cet « accident » pourrait plaider contre ce scénario.

« Si Israël peut continuer à infliger des dommages au programme nucléaire iranien à travers des opérations secrètes, le besoin de recourir à une opération ouverte, comme une frappe aérienne, diminue », estime Time magazine.

Islam&info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents