Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’arbre qui cache la forêt… ou la monnaie de singe en libre service

Publié par wikistrike.com sur 19 Février 2012, 08:11am

Catégories : #Economie

L’arbre qui cache la forêt… ou la monnaie de singe en libre service

 


fauxbillets1934dollar.jpg Après une longue enquête, le 17 février 2012, la justice italienne a annoncé la saisie de 6 000 milliards de dollars de faux bons du Trésor américain datés de 1934. Ils étaient cachés dans trois coffres-forts transférés de Hong Kong à Zurich en 2007. Pour les enquêteurs italiens, les cerveaux de ce réseau criminel cherchaient à placer ces obligations auprès de pays émergents ou d’établissements bancaires en échange d’argent.

Cette somme faramineuse de 6 000 Mds $ représente à peu près 4800 Mds €, soit un peu plus de 36 fois le coût de la prochaine aide à la Grèce si elle doit être versée (130 Mds €).

 

Selon les diplomates américains, cette opération visait entre autres à flouer plusieurs banques suisses.

 

En fait, les enquêteurs italiens qui ont collaboré avec les responsables suisses, sont partis d’une enquête « sur les clans mafieux dans la zone du Vulture-Melfese », dans la région de Basilicate. Ils n’imaginaient absolument pas aboutir à la mise à nue d’un réseau international cherchant à placer de faux bons du Trésor américain de 1934 dans de nombreux pays. Un enquêteur déclare : « Les opérations de contrefaçon des titres, de déplacement des coffres de Hong Kong à la Suisse, les voyages dans le monde entier des membres du réseau, ont un coût énorme et nous pensons donc que leurs bénéficiaires sont des gros poissons ».

 police-italienne.jpg

Les policiers américains commentent l’affaire en disant qu’il y a eu des cas similaires au cours des dernières années. En effet, en juin 2009, la brigade financière italienne avait arrêté à sa frontière avec la Suisse, de fausses obligations américaines pour une valeur de 134 milliards de dollars dans le double-fond d’une valise. Puis en septembre 2009, la bagatelle de 116 milliards de dollars furent saisis (également datés de 1934) dans un colis à l’aéroport de Milan-Malpensa.

 

Commentaire intéressant de la Tribune de Genève : « Les coffres-forts contenant les obligations, datées apparemment de 1934, possédaient également chacun une contrefaçon du Traité de Versailles qui aurait pu accréditer l’idée auprès des criminels que ce trésor avait été accumulé dans le cadre d’échanges financiers entre les puissances ayant remporté la Première guerre mondiale ».

 

Quelles sont ces personnalités si influentes qui se cachent derrière des réseaux mafieux pour écouler… ?

 

Source: liesi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents