Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’économie mondiale subira des chocs plus fréquents et plus graves

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 28 Juin 2011, 22:00pm

Catégories : #Economie

L’économie mondiale subira des chocs plus fréquents et plus graves
28JUIN

Selon le dernier rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui s’intitule « Les futurs chocs mondiaux », l’économie mondiale connaîtra des chocs majeurs « plus fréquents » et qui auront « de plus graves conséquences » pour la société. Un rapport qui tomb à pic alors que s’achève le second plan d’impression de papier monnaie en quantité pharaonique pour les Etats-Unis (connu comme QE2). Nous connaîtrons dans quelques jours le verdict de la Banque centrale américaine. Depuis des mois, toutes les sources concultées par LIESI disent la même chose : pas de QE3 signifie un très gros accident. Et un QE3 confirmerait un scénario d’effondrement du papier monnaie et une envolée des métaux précieux. 

Mais revenons au rapport de l’OCDE. Il analyse « cinq risques majeurs potentiels pour les années à venir: une 
pandémie, une cyber-attaque visant une infrastructure critique, une crise  financière, un conflit socio-économique et une tempête géomagnétique. Nous avons volontairement mis en gras les scénarios déjà esquissés par des éminences du cartel bancaire. L’OCDE ne fait donc ue préparer les seconds couteaux à son scénario. Le scénario stipule : « Les retombées économiques d’événements comme la crise financière ou une
pandémie potentielle vont s’amplifier en raison de l’imbrication croissante de l’économie mondiale ». « La menace croissante d’une pandémie a été illustrée » par l’épidémie de pneumonie atypique (Sras) en 2002, « qui s’est rapidement propagée de Hong Kong au monde entier à mesure que des voyageurs étaient contaminés par le virus » et rentraient chez eux, a rappelé la même source. « Le nombre croissant de mégapoles très peuplées, notamment en Asie, exacerbe ce risque », en particulier à « Dacca, Manille et New Delhi, grandes plaques
tournantes pour les voyages d’affaires, le tourisme et les migrations », affirme l’organisation. Pour LIESI, ce scénario s’appelle GUERRE BACTERIOLOGIQUE et les pandémies récentes (grippe aviaire, grippe du goret ainsi que la dernière) sont, de l’avis même d’une source du cartel bancaire, « des exercices ».

L’OCDE souligne aussi que « de nouveaux antibiotiques sont absolument nécessaires pour faire face à l’apparition de bactéries résistantes aux médicaments ». « Des incitations fiscales et une accélération de la délivrance des brevets pourraient encourager les entreprises à investir », ajoute-t-elle.

 

L.I.E.S.I

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents