Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'Iran menace ses ennemis d'actions préventives

Publié par wikistrike.com sur 21 Février 2012, 13:21pm

Catégories : #Politique internationale

L'Iran menace ses ennemis d'actions préventives

 

00000000000000000000000000000000000000000.jpgL'Iran déclenchera des actions préventives contre ses ennemis s'il juge ses intérêts nationaux menacés, a déclaré, mardi 21 février, le numéro deux des forces armées, Mohammad Hegazi, à l'agence semi-officielle Fars.

Cette déclaration intervient alors qu'une délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) se trouve depuis lundi en Iran, et que le pays a accepté la semaine dernière la proposition du groupe des 5 + 1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) de reprendre des négociations centrées sur son programme nucléaire.

 

Mardi, le ministère des affaires étrangères iranien a ainsi affirmé que le pays était prêt à discuter de son programme nucléaire avec les grandes puissances, tout en réaffirmant qu'il n'y a pas de "questions négociables" à ce sujet. Les envoyés de l'AIEA tentent d'obtenir des éclaircissements, réclamés depuis des années, sur plusieurs zones d'ombre du programme nucléaire iranien, nourrissant les soupçons sur sa finalité réelle, militaire ou civile.

"POSSIBLE DIMENSION MILITAIRE"

"Si nous avons le sentiment que nos ennemis veulent mettre en danger nos intérêts nationaux, et qu'ils ont l'intention de le faire, notre stratégie consistera désormais à agir sans attendre qu'ils soient passés à l'acte", a dit M. Hegazi. Le secrétaire américain à la défense, Leon Panettaa récemment jugé crédiblel'hypothèse d'une opération militaire israélienne contre les installations nucléaires iraniennes dès le mois d'avril.

Israël, qui s'en tient à une "politique de l'ambiguïté" sur son propre statut par rapport à l'arme atomique, voit dans le programme nucléaire iranien une menace majeure et n'exclut pas de recourir à la force militaire pour empêcher l'Iran de sedoter de la bombe atomique. La République islamique soutient pour sa part que son programme nucléaire ne porte que sur les usages civils de l'atome, et que son droit à la maîtrise du cycle nucléaire n'est pas négociable.

L'AIEA a indiqué en novembre, dans son dernier rapport (lien abonnés), avoirde "sérieuses inquiétudes" sur une "possible dimension militaire" du programme nucléaire iranien, s'attirant les foudres de Téhéran qui l'a accusé de parti pris politique.

 

Source: Le Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents