Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le changement climatique met en danger notre santé mentale

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 31 Août 2011, 19:37pm

Catégories : #Santé - psychologie

 C'est grave, docteur ? 

50515_52332758263_7571_n.jpgLe changement que subit notre climat n’entraîne pas uniquement des dommages sanitaires physiques. Aux quatre coins du globe, les bouleversements météorologiques observés de façon récurrente sous forme de canicules, de vagues de froid, d’ouragans ou de radoucissements auraient pour effet que les choses ne tourneraient plus très rond dans notre tête. C’est ce qu’affirme l’institut du climat australien. 

Le Professeur Tony McMichael et son équipe de l’Australian National University viennent de publier une étude inquiétante faisant état de l’impact des changements climatiques sur notre santé mentale. Leur rapport, "Un climat de souffrance : le coût réel de la vie et l’inaction sur le changement climatique", indique que le chamboulements et le mal-être provoqués par les variations brusques du climat peuvent avoir des répercussions importantes, et pendant plusieurs années, sur la santé mentale des individus. Et ce qu’ils soient adultes ou enfants. 

L’équipe de scientifiques a observé que près de 20% des personnes frappées par des événements climatiques ont développés des signes prolongés de stress et de blessure émotionnelle. Les symptômes, qui auraient cours pendant des années, s’accompagnent ou se traduisent parfois par des phénomènes d’anxiété, de stress post-traumatique, mais aussi par une consommation plus forte de substances nocives comme l’alcool. Les auteurs de l’étude suggèrent également que les pics de chaleurs ou les sécheresses sont un facteur d’augmentation des taux de suicide. 

Les populations les plus à risque seraient ici les plus vulnérables dans la société. Il s’agirait des personnes âgées, des victimes de maladies chroniques, des personnes évoluant dans la pauvreté et des sans-abris. En outre, les enfants seraient à des niveaux divers désemparés par l’instabilité des forces naturelles et par l’incapacité des adultes à y faire face. Le Professeur Tony McMichael indique que ses travaux sont les premiers à présenter le réchauffement climatique sous l’angle du bien-être et de la santé humaine « alors qu’il existait déjà de nombreuses études présentant les répercussions du changement climatique en termes économiques ». 

Care Vox

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents