Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le débat avec Ségolène Royal, «un très bon souvenir» pour Nicolas Sarkozy

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 9 Juin 2011, 17:04pm

Catégories : #Politique intérieure

 

Le débat avec Ségolène Royal, «un très bon souvenir» pour Nicolas Sarkozy


article_Sarkozy-Royal-copie-1.jpgLes deux ex-candidats à la présidentielle de 2007 se sont retrouvés en Charente pour parler sécheresse et agriculture...

On prend les mêmes et on recommence? Ségolène Royal s'est invitée ce jeudi à une table ronde sur les difficultés des agriculteurs présidée par Nicolas Sarkozy, provoquant un échange de piques enrobées d'une apparente courtoisie.

L'adversaire malheureuse du chef de l'Etat français à la présidentielle de 2007 s'était plainte mercredi de ne pas avoir été invitée et avait averti qu'elle viendrait quand même à La Rochefoucauld (Charente) pour parler de la sécheresse.

«Avec Chirac, «la courtoisie était de mise»

Quand Jacques Chirac, le prédécesseur de Nicolas Sarkozy, venait dans la région, «la courtoisie était de mise», avait-elle souligné, un rien acide. Elle a cependant assuré mercredi avoir finalement été invitée in extremis par le préfet de Charente.

Après une poignée de main avec le chef de l’Etat, elle a pris place au premier rang de l'assistance dans la salle omnisports de La Rochefoucauld et a écouté sagementNicolas Sarkozy énumérer les mesures promises par le gouvernement pour les agriculteurs.

«Mme Royal, est-ce que vous souhaitez prendre la parole?»

Interrogé plus tôt sur sa présence, Nicolas Sarkozy avait répondu à des journalistes, lors de la visite d'une ferme, qu'il gardait «un très bon souvenir» de leur débat télévisé de 2007, qui avait marqué un tournant de la campagne présidentielle. 

«Mme Royal, est-ce que vous souhaitez prendre la parole?», lui a demandé le chef de l'Etat à la fin de la table ronde, déclenchant des huées qu'il a immédiatement fait cesser.

Cinq millions d’euros d’aide débloqués

«Si j'étais dans une situation inverse, je suis certain qu'avec votre tolérance bien connue vous me donneriez la parole aussi», a-t-il ajouté à l'adresse de son ancienne adversaire, qui n'a pas raté l'occasion de prendre le micro.

Ségolène Royal a notamment défendu une initiative de sa région, qui a débloqué cinq millions d'euros pour verser des aides pouvant aller jusqu'à 2.000 ou 2.500 euros par exploitation aux agriculteurs de Poitou-Charentes victimes de la sécheresse.

 C. F. avec Reuters
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents