Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le premier plan d'austérité avant le prochain n'aime pas la cigarette, l'alcool ni les boissons sucrées

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 24 Août 2011, 18:23pm

Catégories : #Politique intérieure

Ils ont trouvé un plan mais pas la destination

 

761005-sarkozy-pr-dette-a.jpg.jpg"Une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus sera mise en place : une contribution de 3% sur le revenu fiscale de référence à partir de 500.000 euros" cela va représenter à peine environ 200 millions d'euros seulement. Une goutte d'eau. "La taxation exceptionnelle sur les hauts revenus sera supprimée dès que sera atteint l'objectif d'un déficit de 3% du PIB". Foutage de gueule. "Cette mesure sera complétée d'une relèvement de 12,3% à 13,5% des prélèvements sociaux sur les revenus du capital (...) dans un souci de rapprochement de la taxation des revenus du capital et du travail"

 

- "Gel de 1 milliard d'euros versés aux collectivités". Pour compenser, les collectivités vont augmenter les taxes locales sur l'eau, l'électricité, le gaz, les impôts locaux, les taxes foncières, transports en commun, ... N'oublions pas également que le RSA dépend du conseil général.

 

- "Majoration de la fiscalité sur le tabac, l'alcool et les boissons à fort taux de sucre ajouté (sodas, jus de fruits, ...)". "Nous aurons une hausse du prix du tabac de 6% quasi immédiate, puis une taxation supplémentaire qui sera mise en place en 2012 sur l'alcool et sur les boissons dans lesquelles on ajoute du sucre".

 

- Révision du régime des heures supplémentaires:

Désormais, les heures supplémentaires seront intégrées dans le calcul des allègements de charges auxquels les entreprises ont droit au titre de loi Fillon de 2003. Cette dernière allège de façon dégressive les charges patronales sur les bas salaires compris entre 1 et 1,6 fois le smic. Jusqu'ici les deux dispositifs pouvaient se cumuler.

Mais le premier ministre a précisé que les salariés continueraient à bénéficier des abattements fiscaux, pour éviter que l'on reproche au gouvernement de toucher au pouvoir d'achat.

 

 

- Hausse des prélèvements des complémentaires santé.

 

 

- Hausse de la cotisation de la sécu de 6% ça passe à 8%

 

- Hausse de la taxation sur les assurances.

 

- Hausse de la taxation sur les plus values (immobiliers)

 

- et d'autres subtilités qui pour l'heure sont encore flous.

 


 

Source : foliedémencehorreuretcrime

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents