Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le trou noir de notre galaxie dévorerait des astéroïdes

Publié par wikistrike.com sur 18 Février 2012, 11:03am

Catégories : #Astronomie - Espace

Le trou noir de notre galaxie dévorerait des astéroïdes

 

Des scientifiques pensent avoir trouvé une explication aux mystérieux flashs de rayons X observés près de Sagittarius A. 



Depuis plusieurs années, les scientifiques s'interrogent sur des flashs de rayons X très régulièrement observés près du trou noir supermassif Sagittarius A, au centre de notre galaxie, la Voie lactée. Des événements qui surviennent quasi quotidiennement. Une équipe d'astrophysiciens de l'Université britannique de Leicester, dirigée par Kastytis Zubovas, pensent avoir trouvé la clef de ce mystère grâce aux images livrées par le télescope Chandra, ou tout au moins un scénario plausible. 

D'après les résultats de leurs travaux publiés dans la lettre mensuelle de la Royal Astronomical Society, ces émissions pourraient être le résultat de la pulvérisation d'astéroïdes aspirés par les forces de marée du trou noir. Les scientifiques excluent en effet que ceux-ci aient pu se former dans l'environnement du trou noir encombré par de la matière en orbite. "Ces objets initialement en orbite autour de leurs étoiles auraient auparavant été détournés de leur trajectoire", explique Olivier La Marle du Centre national d'études spatiales (CNES). Soit qu'ils aient été "volés par le trou noir lui-même" en passant à proximité. Soit parce qu'ils erraient dans son voisinage après avoir été auparavant éjectés de leur système stellaire "au passage d'un autre corps céleste perturbateur". 

4092835upnre.jpgComme une météorite entrant dans l'atmosphère 

D'après les calculs de l'équipe de Kastytis Zubovas, l'environnement proche de Sagittarius A pourrait être rempli de ces astéroïdes. Suffisamment pour que les flashs observés correspondent à leur désintégration lorsqu'ils sont finalement happés par le trou noir. L'émission correspondrait à un échauffement comparable à celui d'une météorite entrant dans l'atmosphère terrestre. Pour être captés par l'oeil de Chandra, il faut toutefois que ces astéroïdes mesurent au minimum 10 kilomètres de diamètre. Tout autre festin plus frugal du trou noir échappe à sa vue.

 

Source:Le Point

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents