Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Merah: l'ombre d'Israël resurgit pour faire pression une nouvelle fois sur le CDH de l'ONU

Publié par wikistrike.com sur 9 Juillet 2012, 09:26am

Catégories : #Politique internationale

Israël claque la porte (une nouvelle fois) du Conseil des droits humains de l'ONU suite à un désaccord sur les colonies, et revient l'ombre de Merah sur nos écrans !

 

Encore une fois, étrangement, la divulgation de deux enregistrements de Mohamed Merah dimanche soir sur TF1 fait surface deux jours seulement après qu'Israël ait claqué la porte du conseil des droits de l'homme de l'ONU !

La femme de Samuel Sandler dont les enfants et petits-enfants sont morts par un homme en scooter devant une école juive de Toulouse, travaille justement comme directrice exécutive aux Nations Unies : Joanne Sandler, dont le visage n’apparaît pas et n’était pas à montrer ! Ce jour-là, c'était la même chose ! Israël avait décidé de rompre toute relation avec le Comité aux droits de l’Homme (CDH) de l’ONU.  Le but étant de retarder l’échéance d’une guerre contre l’Iran qui enflammerait tout le Proche-Orient. La diffusion des extraits des conversations entre M.Merah et le RAID a donc encore une fois pour but de faire pression sur ce fameux CDH qui empoisonne l'Etat d'Israël.

Qu'une fois nous nous posions la question, ok, mais deux fois n'est plus une coïncidence.

En conclusion, dès qu'une enquête sur les colonies d'Israël est lancée ou en passe d'être lancée, la carte Merah ressort. Nous confirmons à WikiStrike que si le CRH de l'ONU gagne le droit de visiter ces colonies, du sang coulera en France contre les opposants, plus particulièrement contre les ultra-orthodoxes pro-palestiniens, comme l'était la famille Sandler assassinée car exilée et pouvant malgré tout encore nuire à leur soi-disant supériorité.

 

Complément d'informations. 

Claude Guéant,  alors ministre del'intérieur, se trouvait à la fête de la vie juive au Palais des Congrès la veille de l'assassinat de Merah, c'est lui qui surpervisera toute l'affaire directement de Toulouse dès le lendemain. Maintenant, et c'est peu banal, Manuel Valls qui remplace Guéant au ministère de l'intérieur, était, lui aussi, présent à cette petite Party ! Le hasard est trop parfait. Et comme nous l'écrivions, la décision de tuer Mohamed Merah a été prise ce soir-là.

 

Monsieur Manuel Valls qui se dit choqué aujourd'hui par les extraits des discussions ment grossièrement. L'avocat de la famille du jeune Merah, quant àlui, révèle qu'il y a eu une fuite dans la police, en l'occurrence, venue de Manuel Valls lui-même !


Ne vous laissez pas endormir.

 

 

Joseph Kirchner pour WikiStrike 

 


4492341-6742951.jpgSelon des officiels israéliens une mission d'investigation de l'ONU "ne sera pas autorisée à entrer" en Israël ni dans les territoires Occupés. Vendredi dernier, le Conseil pour les droits humains basé à Genève a nommé trois officiers pour diligenter une enquête sur l'activité coloniale d'Israël en Cisjordanie. 

L'organisation pour les droits humains la plus importante de l'ONU a demandé à trois juristes d'étudier les conséquences de la colonisation israélienne de Cisjordanie sur "les droits civils, économiques, sociaux et culturels du peuple palestiniens". L'organisation a enjoint Tel Aviv à "ne pas faire obstacle au processus de collaboration". 

Israël s'est insurgé et a immédiatement qualifié la mission de "biaisée et défectueuse", et a affirmé qu'il n'apporterait pas son concours aux officiels. 

"Israël ne coopérera pas avec la mission d'investigation et ses membres ne seront pas autorisés à entrer en Israël ni dans les Territoires" a déclaré le porte parole du ministères des Affaires Etrangères, Yigal Palmor. "Son existence témoigne de la distorsion profonde qui caractérise la manière dont le Conseil des droits humains de l'ONU traite Israël et le détournement du thème essentiel des droits humains par des pays non-démocratiques". 

Israël a coupé les ponts avec le Conseil en mars dernier après que l'organisation qui compte 47 pays ait passé une résolution pour enquêter sur la colonisation. Israël accuse la commission de "se concentrer d'une manière disproportionnée" sur Israël. 

"La mise en place de cette mission est une nouvelle preuve flagrante de la manière dont le Conseil de l'ONU pour les droits humains s'en prend systématiquement à Israël" selon une déclaration du ministère des Affaires Etrangères de vendredi dernier. 

Puisque l'équipe ne peut pas entrer en Israël, elle sera tributaire de sources de seconde main comme les médias locaux pour monter son dossier. 

Mais même si la mission arrivait à la conclusion que les colonies violent les droits humains, toute tentative de punir Israël serait contrecarrée par les Etats-Unis, l'allié clé d'Israël.   

L'ONU considère que les colonies israéliennes sont illégales au regard du droit international. Le Conseil pour les droits humains affirme que les projets israéliens de construire encore des maisons en Cisjordanie et dans Jérusalem Est sabote le processus de paix et constitue une menace à la solution de deux états. 

Les colonies de Cisjordanie sont au coeur du conflit entre les Israéliens et les Palestiniens. Environ 500 000 Israéliens et 2,5 millions de Palestiniens habitent en Cisjordanie et dans Jérusalem Est, un territoire qu'Israël a repris à la Jordanie en 1967. Les Palestiniens affirment que la Cisjordanie fait partie de leur futur état et s'opposent à ce que des colonies y soient construites. 

Israël qui s'appuie sur ses liens bibliques et historiques avec la Cisjordanie, soutient que le statut des colonies doit être établi dans des négociations pour la paix. 

Pour consulter l'original: http://www.rt.com/news/israel-settlements-ban-un-614/ 

Traducteur: Dominique Muselet 

 

A lire aussi sur WikiStrike:  Merah, la famille menace de révéler les vidéos, Valls et TF1 passent à l'action

Alter-info

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents