Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Mystère dans l'espace : des anomalies de trajectoire affectent les différentes sondes

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 4 Août 2011, 09:24am

Catégories : #Astronomie - Espace

Des scientifiques intrigués  null

 

Voici un article de Thunderbold sur les anomalies de trajectoires des différentes sondes envoyées dans le système solaire:

Les scientifiques sont intrigués par l’accélération inattendue de plusieurs engins spatiaux non habités quand ils ont volé vers le Soleil.

 

Dans un précédent article Thunderbolts Picture of the Day sur le soi-disant « anomalie Pioneer », nous avons noté que les scientifiques de la NASA ont déterminé que les deux Pioneer 10 et 11 ont dévié de leur course de plus d’une centaine de milliers de kilomètres. Une mission de spécialistes a admis qu’ils n’avaient pas d’explication de l’écart de navigation, tant de spéculations ont été annoncés à la presse à propos de ces « mystérieuses » forces pouvant agir sur la petite sonde.

 

Dès Septembre 1998, cependant, les mêmes forces énigmatiques ont également été signalées agir sur l’engin spatial Ulysse, qui est actuellement dans une orbite haute dans le système solaire. Dans ce cas, Ulysse a fait preuve d’une accélération solaire lorsque les signaux radio de la Terre ont rebondi sur un transpondeur à bord de l’observatoire solaire et indiqué un décalage Doppler de la fréquence de transmission de retour. La fréquence induite est plus grande que celle qui pourrait être affectée par tout mécanisme connu et personne dans la communauté scientifique ne peut encore en tenir compte.

 

Plus de sondes spatiales sont maintenant ajoutés au mélange. Après examen de la télémétrie de NEAR-Shoemaker (désormais posé sur la surface de l’astéroïde Eros), la mission Galileo vers Jupiter, Cassini-Huygens (une partie de chaque orbite autour de Saturne et l’autre reposant sur la surface de Titan), la sonde cométaire Rosetta et la MESSENGER mission vers Mercure, la même divergence a été détectée.

 

John Anderson, astronome à la retraite actuellement en mission à la NASA, a récemment écrit:

 

« Je me sens la fois humble et perplexe par cette mesure. Il ya quelque chose de très étrange à faire avec les déplacements des engins spatiaux. Nous n’avons pas d’explication convaincante ni pour l’anomalie Pioneer ou de l’anomalie de survol …. Nous devons continuer à surveiller les engins spatiaux lors des survols de la Terre. Nous devons examiner attentivement les données nouvellement récupérés par Pioneer pour plus de preuve de l’anomalie de Pioneer. Il faut penser à lancer une mission dédiée à l’évasion de la trajectoire du système solaire, juste pour chercher des anomalies dans son mouvement. »

 

Les astronomes sont déconcertés par cette situation parce que les théories du mouvement dans le cosmos, reste dans un modèle gravitationnel. En fait, la théorie gravitationnelle est considérée par les cosmologistes comme étant la plus utile d’expliquer la façon dont l’univers se comporte ainsi que comme l’un de ses plus grands mystères.

 

La Dynamique Newtonienne Mise à jour (MOND) est l’une des plus exotiques idées proposées pour la façon dont les vaisseaux spatiaux sont touchés par ces changements subtils dans la vitesse et la direction. Peut-être que ce n’est pas plus exotique que de suggérer l’espace multidimensionnel, l’énergie sombre, la matière noire de friction et d’autres théories non vérifiable comme « la gravité qui affectent différemment l’anti matière. »

 

C’en est encore une autre dans une longue lignée des spéculations qui doivent être concocté en l’absence d’attention donnée à la charge positive qui se trouve dans le Soleil. La charge positive du Soleil met en place un champ électrique stable dans le plasma de l’espace interplanétaire à charge négative qui attire les objets vers lui. Dans un autre, Thunderbolts Picture of the Day, nous avons discuté de « backstreaming électrons » comme une preuve du champ électrique du soleil .

 

Lorsque les engins spatiaux sont placés sur orbite terrestre, ou parte d'‘explorer les autres planètes, ils rassemblent une charge négative, les électrons en se déplaçant rapidement s’accumulent sur la surface. En général, la coquille d’un satellite peut avoir des centaines ou des milliers de volts par rapport à son environnement de plasma.

Comme Wal Thornhill l’a discuté dans « A Mystery Solved», dans le faible mais constant champ électrique du Soleil, le satellite chargé négativement subira une petite « anomalie » d’accélération vers le Soleil. Les scientifiques semblent bien trop désireux d’invoquer la «nouvelle physique» alors que la première exigence est de choisir le bon modèle. Ainsi faisait, la « vieille » physique. Peut-être qu’aujourd’hui la « nouvelle physique » a un trop grand attrait pour la frénétique course pour un prix Nobel.

 

 

http://thunderbolts.info/tpod/2009/arch09/090126trajectories.htm

Sources: Véritas

Depuis le blog de Adriana Evangelizt

Dav "2012 un nouveau paradigme"

 



Credit: NASA/JPL-Caltech


Anomalous Trajectories
Jan 26, 2009
Scientists are puzzled by unexpected acceleration in several unmanned spacecraft as they flew toward the Sun.

In a previous Thunderbolts Picture of the Day article about the so-called “Pioneer anomaly”, we noted that NASA scientists have determined that both Pioneer 10 and 11 are off course by more than a hundred thousand kilometers. Mission specialists admitted that they had no explanation for the navigational deviation so many speculations were announced to the press about what “mysterious” forces could be acting on the tiny probes.

As long ago as September 1998, however, the same enigmatic forces were also reported to be acting on the Ulysses spacecraft that is currently in a high orbit through the Solar System. In that case Ulysses demonstrated a sunward acceleration when radio signals from Earth bounced off a transponder onboard the solar observatory and indicated a Doppler shift in the frequency of the return transmission. The induced frequency shift was greater than could be affected by any known mechanism and no one in the conventional science community can yet account for it.

More space probes are now being added to the mix. After examining telemetry from NEAR-Shoemaker (now resting on the surface of Asteroid Eros), the Galileo mission to Jupiter, Cassini-Huygens (one part each orbiting Saturn and the other resting on the surface of Titan), the Rosetta cometary probe and the MESSENGER mission to Mercury, a similar discrepancy has been detected.

John Anderson, a retired astronomer currently on assignment to NASA, recently wrote:

"I am feeling both humble and perplexed by this. There is something very strange going on with spacecraft motions. We have no convincing explanation for either the Pioneer anomaly or the flyby anomaly.... We should continue to monitor spacecraft during Earth flybys. We should look carefully at newly recovered Pioneer data for more evidence of the Pioneer anomaly. We should think about launching a dedicated mission on an escape trajectory from the solar system, just to look for anomalies in its motion."

Astronomers are baffled by this situation because the standard theories of motion in the cosmos rest within a gravitational model. In fact, gravitational theory is considered by cosmologists to be the most useful way of explaining the way that the universe behaves, as well as being one of its greatest mysteries.

Modified Newtonian Dynamics (MOND) is one of the more exotic ideas proposed for how the spacecraft are being affected by these subtle changes in speed and direction. Perhaps it is no more exotic than suggesting multi-dimensional space, dark energy, dark matter friction and other non-falsifiable theories like “gravity affecting anti-matter differently.”

This is yet another in a long line of speculative ideas that must be concocted when no thought is given to the positive charge that resides in the Sun. The Sun’s positive charge sets up a steady electric field in the plasma of interplanetary space that attracts negatively charged objects back towards it. In another Thunderbolts Picture of the Day, we discussed “backstreaming electrons” as evidence for the Sun’s electric field.

When spacecraft are launched into Earth orbit, or out to explore the other planets, they gather a negative charge as fast-moving electrons build up on the surface. Typically the shell of a satellite can gain hundreds or thousands of volts relative to its plasma environment.

As Wal Thornhill discussed in "A Mystery Solved," in the weak but steady electric field of the Sun negatively charged spacecraft will experience a small “anomalous” acceleration toward the Sun. Scientists seem much too eager to invoke "new physics" when the first requirement is to choose the right model. Then the "old" physics will do. Perhaps today "new physics" has too much appeal in the frantic scramble for a Nobel Prize.

 

 

 


SPECIAL NOTE - **New Volumes Available:
We are pleased to announce a new e-book series THE UNIVERSE ELECTRIC. Available now, the first volume of this series, titled Big Bang, summarizes the failure of modern cosmology and offers a new electrical perspective on the cosmos. At over 200 pages, and designed for broadest public appeal, it combines spectacular full-color graphics with lean and readily understandable text.

**Then second and third volumes in the series are now available, respectively titled Sun and Comet, they offer the reader easy to understand explanations of how and why these bodies exist within an Electric Universe.

High school and college students--and teachers in numerous fields--will love these books. So will a large audience of general readers.

Visitors to the Thunderbolts.info site have often wondered whether they could fully appreciate the Electric Universe without further formal education. The answer is given by these exquisitely designed books. Readers from virtually all backgrounds and education levels will find them easy to comprehend, from start to finish.

For the Thunderbolts Project, this series is a milestone. Please see for yourself by checking out the new Thunderbolts Project website, our leading edge in reaching new markets globally.

Please visit our Forum

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents