Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Polémique autour d'un film sur Ben Laden

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 11 Août 2011, 10:12am

Catégories : #Politique internationale

La réalisatrice accusée d'avoir eu accès à des informations confidentielles 

 

unbenannt4-eee3df8e5a3c3bd4b0f6d31c4beff35f.jpgLa réalisatrice Kathryn Bigelow répond aux critiques d'un député concernant son prochain film consacré à la traque de Ben Laden. Elle est accusée d'avoir eu accès à des informations confidentielles.

 

Le film de Kathryn Bigelow va présenter «un triomphe américain, à la fois héroïque et impartial», rapporte «The Hollywood Reporter». La réalisatrice a ajouté «qu'il n'y a aucune raison de penser que notre film représentera cette énorme victoire d'une autre manière».

 

Un parlementaire avait accusé mercredi la Maison Blanche de révéler des secrets d'Etat en autorisant le Pentagone à collaborer avec Hollywood pour un film sur l'opération menée contre Oussama Ben Laden qui sortira sur grand écran un mois avant la présidentielle de 2012. Le président de la commission de la Sécurité intérieure à la Chambre des représentants, le républicain Peter King, dit craindre que la réalisatrice et son scénariste Mark Boal, qui ont rencontré de hauts responsables de la Défense pour écrire le scénario, n'aient eu accès à des éléments de l'opération classés secret-défense.

S'appuyant sur un article du «New York Times», le parlementaire affirme dans un communiqué que la société de production Sony Pictures Entertainment et la réalisatrice Kathryn Bigelow ont reçu un «accès au plus haut niveau à la mission la plus secrète de l'histoire» pour produire un film sur le raid.

 

Pour son projet qui n'en est qu'au stade du scénario selon le Pentagone, Kathryn Bigelow a notamment rencontré Michael Vickers, un ancien paramilitaire de la CIA et membres des forces spéciales, aujourd'hui sous-secrétaire à la Défense pour le renseignement.

 

«Nous voyons cela comme une opportunité de véhiculer une image positive, raisonnablement réalistique en direction du public», a expliqué à l'AFP Phil Strub, responsable des relations avec le cinéma au Ministère de la Défense à Washington, selon qui cette pratique remonte à «l'aube du cinéma américain».

 

20minutes Online

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents