Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Silence média: La Réunion se révolte contre la vie chère

Publié par wikistrike.com sur 23 Février 2012, 09:26am

Catégories : #Social - Société

Rappelons que la Réunion est en France, pourtant pas un mot sur les révoltes de ces 48 heures…

 

000000000000.jpg

 

Scènes de pillages et de guérilla. Des violences ont secoué mercredi soir La Réunion, (dans l'océan Indien), pour la deuxième soirée consécutive. Le quartier populaire du Chaudron, à Saint-Denis, a été une nouvelle fois le théâtre d'affrontements entre groupes de jeunes et forces de l'ordre, tout comme la région du Port mais aussi Saint-Benoît, dans l'est de l'île.

Ces violences, spontanées et inorganisées, éclatent depuis 48 heures dans un climat de protestation contre la vie chère et la hausse continue du prix des carburants.

Au Chaudron, quartier connu pour ses émeutes de 1991, traces d'incendies, pierres, verre cassé jonchant le sol témoignaient de la violence des heurts qui ont éclaté dans la soirée de mercredi et qui ont duré une partie de la nuit. 

Policiers et gendarmes mobiles ont repoussé pendant de longues heures les tentatives de pillages, protégeant notamment le principal supermarché du quartier, avant d'être débordés par à une foule atteignant plus de 300 personnes vers 3 h du matin.

Un conteneur a été incendié sur le parking d'une grande surface du quartier. Une pharmacie a été pillée, une boutique de vente de matériel tuning dévalisée et une bijouterie cambriolée. Au total, on compte 22 pilleurs interpellés, une entreprise d'importation de riz touchée par un incendie, cinq voitures détruites par les flammes, plus de 35 poubelles calcinées, et un fonctionnaire légèrement blessé à la jambe par un jet de pierre. Une partie des casseurs devait être jugée ce jeudi en comparution immédiate.

Dans la commune du Port, les affrontements ont également repris mercredi soir après ceux de la veille. Des groupes ont notamment tenté de pénétrer dans les parcs de stationnement de concessions automobiles, brûlant plusieurs véhicules.

Les violences se sont également étendues à Saint-Benoît, dans l'est de l'île, où l'entrée d'un supermarché a été forcée, sans que les assaillants ne le pillent complètement, selon un responsable de l'enseigne.

Gilbert Annette, maire (PS) de Saint-Denis, a lancé un appel au calme jeudi matin sur les ondes de la radio publique Réunion Première. "La situation va empirer à la Réunion si aucune solution n'est apportée au problème du chômage des jeunes et du pouvoir d'achat des populations défavorisées", a-t-il toutefois souligné, invitant l'Etat "à prendre des mesures exceptionnelles pour la Réunion".

Une table ronde est organisée par la préfecture vendredi pour trouver des solutions sur les prix des produits de première nécessité. Le syndicat CGT Réunion appelle à la mobilisation le 29 février.

 

article_carcasse-voiture.jpg

Source: Atlantico

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents