Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une marée noire gardée secrète au nord de la Chine

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 4 Juillet 2011, 14:54pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie


Une marée noire gardée secrète au nord de la Chine

 

illustration_30657_w460.jpgDepuis la mi-juin, du pétrole issu d'une plateforme du nord de la Chine se déverse dans le golfe du Bohai. Mais alors que l'opérateur China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) assure que la situation est maîtrisée, les médias chinois dénoncent l'absence d'informations sur cette catastrophe.

Le 21 juin, la rumeur d'une marée noire ayant touché le golfe du Bohai, au nord de la Chine, avait été lancée sur un réseau social chinois. Mais l'opérateur de la plateforme pétrolière à l'origine de l'incident aura attendu le début du mois de juillet pour la confirmer, rapporte le site de la Radio nationale chinoise (CNR). Alors que la nappe de pétrole s'étend aujourd'hui sur 200 mètres environ, un rapport d'enquête du Bureau des affaires maritimes est attendu mardi.

Mais les médias chinois s'insurgent contre le manque de transparence de la China National Offshore Oil Corporation, qui affirme avoir la situation sous contrôle. "Cacher ce genre d'informations peut avoir de graves conséquences" a souligné Han Xiaoping, le directeur de china5e.com, un site spécialisé dans l'énergie. "Le Bohai étant une mer fermée, sa capacité à s'auto-nettoyer est limitée", alerte-t-il, rappelant que les côtes du golfe sont très peuplées, et qu'une grande partie des produits de la mer destinés à la consommation y est pêchée.

La chaîne de télévision nationale CCTV a elle aussi déploré le manque d'informations sur la marée noire et son origine. D'après un expert interrogé par la chaîne, la fuite de pétrole aurait pu être engendrée par la corrosion des tuyaux de la plateforme.

 

Maxisciences

 

Une marée noire qui ne fait pas de vagues


 

Une plage de la baie de Ganjingzi, après l'explosion d'un pipeline à Dalian, en Chine, le 27 juillet 2010.

Une plage de la baie de Ganjingzi, après l'explosion d'un pipeline à Dalian, en Chine, le 27 juillet 2010. A LANG/COLOR CHINA PHOTO/SIPA

ENVIRONNEMENT - Depuis mi-juin, du pétrole s'échappe d'une plateforme au large de la Chine, mais les médias n'ont pas obtenu d'informations...

Une marée noire très opaque. Depuis la mi-juin, du pétrole s'échappe d'une plate-forme pétrolière dans le golfe du Bohai (nord de la Chine) et, tandis que l'opérateur CNOOC affirme que la situation est sous contrôle, les médias officiels chinois soulignaient dimanche le manque d'informations sur cette marée noire. Le site de la Radio nationale chinoise (CNR) a rapporté dimanche que la China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) a attendu jusqu'au 1er juillet avant de confirmer à l'attention de ses investisseurs cet accident, qui avait filtré dès le 21 juin sur Weibo, leTwitter chinois.

«Cacher ce genre d'informations peut avoir de graves conséquences»

Selon Han Xiaoping, directeur du site china5e.com, spécialisé sur l'énergie, cité par CNR, «cacher ce genre d'informations peut avoir de graves conséquences», car «le Bohai étant une mer fermée, sa capacité à s'auto-nettoyer est limitée». De plus, ce golfe est entouré de côtes très peuplées et beaucoup de produits de la pêche destinés à la consommation humaine en proviennent, selon Han Xiaoping.

La nappe de pétrole mesure environ 200 mètres, selon une source au sein de CNOOC citée par la radio chinoise, qui ajoute que le Bureau des affaires maritimes doit présenter un rapport d'enquête sur le sujet mardi. La télévision nationale CCTV a également souligné dimanche le manque d'informations sur l'origine de cet accident, qui pourrait être lié à la corrosion des tuyaux, selon un spécialiste qu'elle a interrogé. CCTV s'est également demandé si la fuite de pétrole était terminée ou perdurait.

20minutes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents